Le test des bonbons

Publié le par mam'zelle guimauve

Savez vous que les bonbons ont servi de support à de trés sérieuses études Américaines en psychologie.
En effet, dans les années 60 le professeur Walter Mischel de l'université de Stanford a mis au point un test pour mesurer la  capacité d'un panel d'enfants de 4 ans à resister à leurs pulsions. 

Il s'agissait de présenter à l'enfant un bonbon en lui disant qu'il avait le droit de le manger tout de suite mais que s'il attendait que l'expérimentateur revienne, il aurait droit à DEUX bonbons. Sur ce, la personne quittait la pièce et laissait l'enfant seul pendant un temps qui devait lui paraître interminable.
Certains enfants se jetaient sur le bonbon à peine l'expérimentateur parti. D'autres trouvaient des stratégies diverses pour résister, ils regardaient le plafond, faisaient de grands gestes, comptaient sur leurs doigts, se cachaient les yeux et essayaient même de dormir.

On a revu ces enfants  12 à 14 ans plus tard, en pleine adolescence et les résultats ont montré que les enfants qui avaient montré la plus grande aptitude à maîtriser leur envie de dévorer le bonbon tout de suite étaient plus patients, plus sûrs d'eux- mêmes, plus capable de gerer le stress, plus confiants et dignes de confiance, ils prenaient d'avantage d' iniatives et se lancaient dans des projets  plus facilement que les enfants qui avaient mangés leur bonbon tout de suite. Fait remarquable ils étaient aussi de bien meilleurs elèves et avaient des résultats aux examens d'entrée à l'université de 20 % supérieurs à ceux qui n'avaient pas su, à quatre ans, se maitriser.
Les résultats de ce test a été repris par Daniel Goleman dans ses travaux concernant l'intelligence émotionnelle pour demontrer l'importance de cette faculté appelée par Walter Mischel "retard de la satisfaction imposé à soi-même en vue d'atteindre un but", à savoir en d'autres terme la capacité de maitriser ses pulsions dans un but donné.
Ces travaux ont pour but de démontrer que les capacités intellectuelles, le fameux QI, ne font  pas tout et que d'autres capacités entrent en jeu dans la réussite.
Voilà qui est rassurant, cette intelligence émotionnelle contrairement au QI, pouvant t s'acquérir par l'éducation.





source de la photo : http://www.jupiterimages.fr/

Eh oui, même les bonbons peuvent servir la science !!!

Publié dans insolite

Commenter cet article

restaurant a paris 03/12/2009 04:24


Super petit blog,bonne continuation


mam'zelle guimauve 04/12/2009 15:43


merci beaucoup